Espace
 Clients
 
Articles : 0
Panier : 0 €
     Voir le panier
 

Paiement par chèque
Virement bancaire

lunette-de-soleil-ray-ban-histoire-061011
1936 - Naissance des lunettes Ray Ban Les années 20 ont été marquées par de grandes avancées dans le domaine de l’aviation militaire et civile qui se sont traduites par une augmentation rapide du trafic aérien. Mais plus les avions prenaient de l’altitude, plus les pilotes rencontraient de problèmes. Soumis à une luminosité intense et parcourant des distances vertigineuses, ils souffraient constamment de maux de tête et de nausées. En 1929, le général MacCready demande à Ray Ban de créer un nouveau type de lunettes spécialement conçues pour l’aviation militaire : le défi consiste à protéger les yeux des pilotes des reflets à haute altitude, tout en leur garantissant une vision optimale. Pari tenu ! Et pari gagné… Bientôt, une paire de lunettes permettant de filtrer la majeure partie du rayonnement visible voit le jour. Ce modèle, aux verres de couleur verte, marque la naissance de la première paire de lunettes ANTI GLARE (anti reflets) de Ray Ban. Ces lunettes sont commercialisées en 1936, dans une version avec montures en plastique et un design « aviateur » qui allait devenir un classique. 1937 - Ray Ban devient une marque déposée Le nom ANTI GLARE était beaucoup trop générique pour permettre de distinguer ces lunettes de la concurrence. 1937 voit le dépôt de la marque Ray Ban. La même année, un premier modèle doté d’une monture en métal est commercialisé sous ce nom. Quel meilleur nom que Ray Ban (littéralement, « qui bannit les rayons ») aurait on pu choisir pour définir des lunettes qui bloquent les reflets et protègent des rayons du soleil ? C’est donc sous le nom de Ray Ban Aviator que le modèle Large Metal devint célèbre. 1938 - Les premiers pas de Ray Ban Les premières années, la communication de Ray Ban insiste surtout sur l’aspect fonctionnel des nouveaux modèles de lunettes, visant plus particulièrement un public de sportifs et d’adeptes des activités en plein air. 1938 est marquée par le lancement des premières lunettes Shooters. Ce modèle est disponible avec des verres Ray Ban Green ou Kalichrome. Ces derniers, de couleur jaune pâle, sont tout particulièrement indiqués en cas de brouillard ou de brume. Peu après, un troisième modèle révolutionnaire, doté d’une monture en métal, voit le jour. Il s’agit des lunettes Outdoorsman, initialement nommées « Skeet Glass ». Ce modèle devient bientôt la référence de la cible visée, à savoir les aficionados de la chasse, du tir et de la pêche. 1939 1940 Rapidement, les lunettes Ray Ban s’imposent parmi les pilotes, les policiers, les chasseurs, les pêcheurs et, plus généralement, tous les adeptes des activités en plein air. C’est par ailleurs à cette époque qu’Hollywood commence à influencer le monde de la mode. Les années 40 Ray Ban part à la guerre. Lors de leurs missions, les pilotes de l’aviation américaine font confiance aux verres incomparables des lunettes Ray Ban. Même si le budget de la recherche et du développement est principalement consacré aux innovations à caractère militaire, un nouveau type de verre, destiné à être commercialisé, est mis au point. Il s’agit des verres miroités dégradés. Une couche de protection spéciale est appliquée sur le haut des verres, mais pas sur la partie inférieure afin de ne pas gêner la vision des instruments de bord par exemple. Les années 50 Les années 50 constituent un tournant dans l’histoire de la mode : dès lors, elle occupe une place grandissante dans la société. Désormais, les lunettes deviennent un véritable accessoire de mode, probablement sous l’influence de l’industrie cinématographique. Elles ne se limitent plus à leur rôle pratique. 1951 En réponse à une demande de la Navy, Ray Ban développe le modèle N-15, caractérisé par des verres gris. 1952 Cette année est marquée par le lancement d’un nouveau modèle : les Wayfarer. À l’instar de nombreux autres modèles Ray Ban, les lunettes Wayfarer se caractérisent par un design sobre et fonctionnel. Destinées à passer à la postérité, elles séduisent immédiatement l’industrie cinématographique. 1953 Un nouveau type de lunettes est mis au point en remplacement des N-15. Là encore, le coup d’essai se transforme vite en coup de maître : les G-15 se caractérisent par des verres gris qui laissent passer 15 % du rayonnement visible et s’adaptent à toutes les situations. 1957 En 1957, Ray Ban lance son quatrième modèle doté d’une monture en métal, Caravan, qui innove en osant une forme légèrement carrée, en rupture avec le design « aviateur », désormais traditionnel. 1958 Pour la première fois, Ray Ban pense aux femmes en consacrant deux pages de son catalogue à un large éventail de montures féminines en plastique. 1958 est également l’année du lancement du modèle Smart Set avec son célèbre design « ailes de papillon » en couleur. De nouveaux motifs, de nouvelles couleurs et même des incrustations de strass font leur apparition : l’imagination est mise au service de la mode. Les années 60 Les années 60 voient l’avènement des lunettes de soleil. Ray Ban devient le leader mondial en proposant des produits qui allient qualité et résistance… Et en le faisant savoir ! Grâce à la large gamme de produits proposés, Ray Ban a par ailleurs une nette longueur d’avance sur la concurrence en matière de choix. De 30 modèles au début de la décennie, le catalogue passe à 50 modèles en 1969, avec des gammes Hommes, Femmes et Enfants. En outre, il existe désormais des lunettes Ray Ban pour tous les budgets. 1961 « La référence absolue en matière de lunettes de soleil » : Ray Ban s’attaque à Hollywood dès 1961. Le modèle Wayfarer trouve une ambassadrice de charme en la personne d’Audrey Hepburn qui l’arbore dans son célèbre film Diamants sur canapé. Une fois encore, Ray Ban innove en proposant à ses clients des étuis afin de protéger leurs lunettes. En cuir ou en vinyle, ces étuis sont de la meilleure facture et séduisent aussi bien les hommes que les femmes. Chaque paire de Ray Ban possède son propre étui. Pour promouvoir les ventes, la marque met à la disposition des revendeurs des présentoirs à placer en magasin ou en vitrine. Dès le début, Ray Ban crée des présentoirs de toutes formes et de toutes tailles. Ray Ban accorde par ailleurs une place de choix à la communication, en publiant des photos dans les journaux et magazines les plus prisés du moment, notamment dans le Saturday Evening Post et le Ladies Home Journal. 1962 Ray Ban se lance dans la fabrication de lunettes à verres anti chocs. Là encore, Ray Ban fait figure de pionnier : il faudra attendre 10 ans pour que les États Unis entérinent la norme de la FDA exigeant l’utilisation de verres anti chocs. 1965 L’année 1965 est marquée par le lancement de deux autres modèles phares de la gamme Wayfarer : Olympian I et Olympian II. 1967 Le célèbre modèle Balorama est mis sur le marché. 1968 Le modèle Olympian I deluxe fait son apparition. La tradition qui veut que chaque modèle de Ray Ban ait son propre étui perdure. Ray Ban crée de nouveaux présentoirs pouvant contenir 12 ou 15 articles, et même davantage. Pour la première fois apparaissent également des comptoirs vitrines, des présentoirs dédiés à un seul et même modèle de lunettes, ainsi que des montres Ray Ban. Les années 70 Les années 70 sont le théâtre de l’apparition de goûts nouveaux : désormais, les clients sont en attente de modèles plus sophistiqués. Le secteur évolue dans deux directions distinctes : les lunettes « mode » et les modèles « sport ». Ray Ban suit les tendances en proposant davantage de modèles et en s’engageant sur de nombreuses voies différentes. Dans le domaine des lunettes « sport », elle se concentre sur le monde du ski en lançant la collection Ski & Sports. Deux modèles sont proposés : Vagabond et Stateside, tous deux déclinables en deux types de verres : les verres miroités G 31 et les verres standard G 15. Pour mettre encore plus l’accent sur la qualité du produit, Ray Ban présente ces modèles dans un étui spécial. Une autre innovation intervient au cours des années 70 : les lunettes de montagne. Conçues à l’intention des alpinistes, elles protègent du soleil et du vent. Leurs verres miroités permettent aux alpinistes de ne pas être gênés par la réverbération de la neige. D’autre part, les protections latérales en cuir bloquent les rayons du soleil. Les branches incurvées en nylon, qui épousent parfaitement la forme de l’oreille, garantissent en outre une stabilité maximale. Enfin, pour éviter toute chute, ce modèle est retenu par un cordon. Ces verres sont également adaptés aux montures standard déjà disponibles dans le commerce. C’est également dans les années 70 que Ray Ban se lance dans la fabrication de lunettes de vue, sans pour autant délaisser le côté « design » des lunettes de soleil. Cette évolution se traduit par le lancement de la gamme « Vue » Ray Ban Large Metal, déclinée en cinq couleurs. La mode fait également irruption dans les catalogues, plus colorés et plus sophistiqués qu’auparavant, qui font la part belle aux célébrités américaines du moment. La communication publicitaire repose sur des campagnes publiées dans les magazines et journaux les plus prisés, notamment le Saturday Evening Post, Glamour et Mademoiselle. Fidèle à la tradition, Ray Ban continue à fournir de nouveaux présentoirs à ses revendeurs. 1970 La gamme Arista s’enrichit d’une nouvelle couleur, idéale pour les montures en métal. Un traitement spécial du chrome permet en effet d’obtenir une nuance de noir particulièrement intense, appelée Black Chrome. Dans le même temps, Ray Ban lance une mini collection de lunettes spécialement conçues pour les golfeurs. Comme ambassadeur de ces quatre modèles, Ray Ban choisit Arnold Palmer, le plus célèbre golfeur du moment. 1973 Un nouveau modèle vient agrémenter la collection Classic Metals, Large Metal II, inspiré des lunettes Large Metal, mais dans une version élargie. 1974 Dès la création de la marque, le succès de Ray Ban a reposé sur la qualité des verres. En 1974, la gamme de verres s’enrichit d’un nouveau modèle : les verres gris photochromiques qui s’adaptent automatiquement aux conditions de luminosité. La gamme « sport » est quant à elle marquée par l’apparition des verres Ambermatic. Ces verres, dont la nuance change en fonction des conditions de luminosité, permettent de distinguer parfaitement les contours et les formes, même sur la neige. Lorsque la luminosité est particulièrement intense et qu’il fait très froid, ils s’assombrissent afin d’éviter tout éblouissement. Comme tous les verres Ray Ban, ils offrent également une excellente protection contre les UV. Le but avoué de Ray Ban est d’offrir, dans une seule et même paire de lunettes, une visibilité optimale aux skieurs, joueurs de tennis et autres athlètes, quelles que soient les conditions climatiques. Les lunettes dotées de verres Ambermatic sont vendues dans un étui en plastique caractérisé par une gamme de couleurs et un design originaux. 1979 En 1979, Ray Ban sort une nouvelle collection pour femmes constituée de 7 modèles : Ray Ban Naturals. Les années 80 Rien ne semble pouvoir arrêter Ray Ban qui continue de se développer grâce à une gamme de produits toujours plus étendue et un très bon accueil dans la presse et au cinéma. Au cours des années 80, les Ray Ban tiennent le haut de l’affiche dans Les Blues Brothers, Risky Business et plus tard Top Gun. Cette décennie est également marquée par le lancement de la collection Wings, les premiers masques de l’histoire des lunettes de soleil ! 1999 Luxottica Group s’empare de l’activité montures de Bausch & Lomb, et par conséquent des marques Ray Ban, Arnette, Killer Loop Eyewear et REVO. 2003 Luxottica Group lance deux nouvelles collections de lunettes Ray Ban : Ray Ban Optical (lunettes de vue) et Ray Ban Junior. Après son lancement en 2003, la collection Ray Ban Optical a rapidement trouvé son public et s’est imposée en peu de temps sur la scène internationale. Tous les modèles Ray Ban sont le fruit d’un travail méticuleux et original visant à retranscrire les tendances du moment en une gamme de lunettes modernes et élégantes caractéristiques du style Ray Ban : un style qui habille le regard de millions de gens dans le monde entier. C’est également en 2003 que Luxottica Group commercialise la première collection de lunettes solaires spécialement conçue pour les enfants âgés de 8 à 12 ans. Parfaitement adaptés aux besoins des plus jeunes (fonctionnalité, confort et ergonomie), les modèles Ray Ban Junior n’en négligent pas pour autant la protection des yeux. Le choix des matériaux et des couleurs, ainsi que le design des montures, font une nouvelle fois la part belle à l’innovation. Entrée depuis longtemps dans la légende, la marque leader Ray Ban a su imposer un style unique, qui se démarque par son design, sa qualité et sa fiabilité. Autant de caractéristiques qui se retrouvent, sous l’impulsion de Luxottica, dans la collection Ray Ban Junior. 2004 Ray Ban fait son entrée sur les pistes de Formule Un en tant que partenaire de l’écurie Lucky Strike B A R Honda. 2005 Suite à l’énorme succès de la collection de lunettes de soleil Ray-Ban Junior lancée en 2003, la marque présente dans son catalogue en janvier 2005 la collection de lunettes de vue Ray-Ban Junior. Les modèles Ray Ban Junior sont conçus pour satisfaire les exigences des jeunes porteurs de lunettes, et assurer fonctionnalité, confort et protection de l’oeil. Un design contemporain et innovant caractérise les matières et les couleurs, ainsi que le style des montures. La collection de lunettes de vue Ray-Ban Junior est entièrement réalisée en titane, un métal hypoallergénique, résistant à la corrosion, léger et particulièrement robuste. Tous les modèles de la collection Ray-Ban Junior portent le caractéristique logo Ray-Ban, sérigraphié, estampillé ou gravé. 2006 Pour la nouvelle collection PRINTEMPS/ÉTÉ 2007, Ray-Ban a reproduit le modèle original des Ray-Ban Wayfarer en accordant une attention toute particulière aux moindres détails : les matériaux et le style, la dimension du profil, la structure des cercles, les proportions des branches et des charnières, la géométrie des verres et la célèbre signature de Ray-Ban estampillée sur les branches et sérigraphiée sur les verres. Grâce à ses détails sophistiqués et à la très haute qualité des matériaux utilisés, les nouvelles Wayfarer – reproduction fidèle de l’original – sont un véritable hommage au modèle qui devint, dès son lancement en 1952, le symbole par excellence de l’esprit rock anticonformiste. 2007 Ray-Ban présente la nouvelle stratégie et le plan de communication international : NEVER HIDE. Visant à rafraîchir la marque et à la rendre plus attirante, en particulier envers une cible plus jeune, Ray-Ban présente un plan de communication très fort et un plan média extrêmement innovant. Le mot d’ordre de la nouvelle campagne, NEVER HIDE, reflète l’essence même de Ray-Ban, des lunettes de soleil qui attirent tous les regards au-delà des modes, survolant les époques et donnant une personnalité affirmée à tous ceux qui les portent. 2008 Ray-Ban présente RAY-BAN REMASTERS : un programme de communication destiné à renforcer les liens étroits qui unissent Ray-Ban à la musique et à conforter sa place de marque mythique partout dans le monde. Concrètement, le programme Ray-Ban Remasters consiste en un partenariat avec huit artistes musicaux internationaux qui ont chacun enregistré une chanson de leur choix des années cinquante et soixante, réinterprétée en exclusivité pour Ray-Ban et jouée en live à l’occasion de trois concerts en Amérique du Nord, en Chine et en Europe. Le modèle Ray-Ban associé à ce programme est le Clubmaster, qui fut présenté officiellement en 1986 et qui constitue l’un des symboles les plus reconnus de la collection Ray-Ban inspirée du style des années cinquante et soixante. 2010 En mai 2010, Ray-Ban Aviator célèbre l’un des accessoires les plus emblématiques de tous les temps, avec le concours des noms les plus marquants de la musique d’hier et d’aujourd’hui. À côté du modèle Classic, Ray-Ban lance six magnifiques réinterprétations de son indéfectible style Aviator – Ray-Ban Aviator Titanium, Ray-Ban Aviator Craft, Ray-Ban Aviator Metal Glide, Ray-Ban Aviator Ultra Gold, Ray-Ban Aviator Road Spirit et Ray-Ban Aviator Tech. Les Ray-Ban Aviator sont l’âme de la collection Ray-Ban et constituent désormais toute une famille de modèles. Informations sur RAY-BAN: www.ray-ban.com Luxottica Group S.p.A. Luxottica Group est leader dans le secteur des lunettes haut de gamme, de luxe et sportives, avec plus de 6 200 points de vente opérant tant dans le segment des lunettes de vue que dans celui des lunettes de soleil en Amérique du Nord, Asie-Pacifique, Chine, Afrique du Sud, Europe. Le Groupe détient un portefeuille de marques solide et bien équilibré. Parmi les parques appartenant au Groupe figurent Ray-Ban, la marque de lunettes de soleil la plus célèbre au monde, Oakley, Vogue, Persol, Oliver Peoples, Arnette et REVO. Les marques sous licence du Groupe comptent entre autres Bvlgari, Burberry, Chanel, Dolce & Gabbana, Donna Karan, Polo Ralph Lauren, Prada, Salvatore Ferragamo, Tiffany et Versace. Outre un réseau de vente en gros mondial touchant 130 pays, le Groupe gère sur les principaux marchés certaines des plus grandes chaînes de la vente au détail, dont LensCrafters, Pearle Vision et ILORI en Amérique du Nord, OPSM et Laubman & Pank en Asie-Pacifique, LensCrafters en Chine et Sunglass Hut dans le monde entier. Les produits du Groupe sont développés et réalisés dans six établissements de production en Italie et dans deux établissements totalement contrôlés situés en République populaire de Chine. En 2009, Luxottica Group a enregistré 5,1 milliards de ventes nettes en 2009. Pour plus d’informations sur le Groupe, visitez le site www.luxottica.com.

Lunettes de soleil | Lunettes de soleil en 3D | Lunettes de vue | Accessoires | Informations légales | Conditions Générales | Plan du site | Contact | Partenaires

Nos marques de lunettes de soleil :
| Aïe (enfant ou adulte) | Banana Moon | Cotton Club | Discount | Emporio Armani | Guess | Hello Kitty | Invu Polarisé | Julbo | Kinto | Mauï Jim | Prégo | Ray Ban | Schott | Tara Jarmon | Zadig et Voltaire |

Nos marques de lunettes de vue :
| Annabelle Kook | Azzaro | Bonnie & Clyde | Chamborelle | Diverses marques | Evolun, branche changeable | Georges Rech | Guess | ICBG ENFANTS | IKKS | Karavan ENFANTS | Kinto & Malt | Lacoste | Lightec | Marie Claire | Minima ENFANTS | Mise Au Green | Nakö | Nina Ricci | Perfecto By Schott | Piwatoo ENFANTS | Plein Les Mirettes | Ray Ban | Rochas | Schott | Seïko | Tara Jarmon | VonBogen |

Nos accessoires :
| Boitiers | Thermomètres | Produits d'entretiens | Cordons | Jumelles | Stations météo | Loupes | Lunette de natation | Baromètres |

© Copyright Paris 2003 - 2013 / NEW3S ® | Be Leader